Archives pour la catégorie CULTURE

Constantine Ioannou

A l’occasion de la journée internationale de lconstantine-loannou-19fev2017.jpga langue maternelle, l’association ACAOH et la fondation TIREGWA organisent une conférence-débat avec Constantine Ioannou, éducateur et professeur à l’université d’Ottawa.

Date: Dimanche 19 février 2017
Heure: 14h
Lieu: Heron Community Center, sis 1480 Heron Road,
Ottawa.

Thème
Multilingual Identities – Promoting Multilingualism for Local and Global Uses.

(Timagiyin tugtutlayin – Asnerni n
ugtutlay ilmend useqdec
adigan d umakki).

 

Résumé de la conférence en anglais
Constantine will give an overview of his ideas related to language education by reviewing key principles that all educators and community support members should keep in focus when enhancing language programs within our communities. He will provide personal experience with languages in action and will reflect on how to encourage the languages within Canada. This presentation will be primarily in English but will also include excerpts and summaries in French.
Constantine Ioannou has worked as a teacher, trainer, coordinator and administrator of language programs for the last 25 years. He is a frequent presenter and workshop leader for both Canadian and international educators and an
advocate for first, heritage and additional languages.

Au sujet de Constantine Ioannou
Constantine Ioannou est, depuis 2005, directeur du programme OIPE
(Ottawa International Projects and Exchanges), une division du Réseau d’éducation Ottawa-Carleton (OCENET) qui favorise le développement personnel par l’entremise de l’éducation interculturelle.
Auparavant, Constantine Ioannou était durant la période 1998-2005
responsable des langues internationales au sein de la commission scolaire
OCDSB (Ottawa-Carleton District School Board).
Constantine Ioannou est également professeur à l’université d’Ottawa depuis
1998, ou il enseigne les qualifications additionnelles pour les enseignants en TESOL (Teaching English to Speakers of Other Languages).
Constantine Ioannou a débuté sa carrière au sein de l’OCDSB comme enseignant de l’anglais, langue seconde et des langues internationales.

Il a enseigné durant la période de 1991 à 1998. Il maitrise plusieurs langues comme le français, l’allemand, l’espagnol, le grec, le suédois et le norvégien. Enfin, Constantine Ioannou est membre exécutif de l’Association ILEA (International Languages Educators’ Association of Ontario), une association professionnelle dédiée au domaine de l’enseignement des langues internationales.

Ahmed TESSA

L’accès à la culture se réalise en premier lieu par l’éducation et la formation. Dans ce cadre, l’école, comme lieu d’apprentissage, de sociabilité et d’échanges, a une place importante dans plusieurs pays. Pas tous, seulement ceux qui veulent :

– Construire un savoir solide sur lequel leurs élèves puissent fonder leur action et leur vie.

– Étoffer la capacité de juger de l’élève, pour l’amener à tenir compte des faits, à faire la part de ses émotions, à recourir à l’argumentation logique, à relativiser ses conclusions en fonction du contexte, à faire une place au doute et à l’ambiguïté et à renoncer aux idées arrêtées.

Ce qui, retour sur investissement oblige, assurera à coup le développement des pays en question.

Ahmed Tessa fait partie de ses hommes et femmes qui ont donné presque toute leur vie pour l’ECOLE, et qui n’ont pas cessé, depuis presque 40 ans, d’alerter, par presse, radios et TVs interposés, sur entre autres le laxisme, l’absentéisme, la corruption, la triche et les passe-droits au milieu scolaire algérien. Il n’a jamais arrêté de nous livrer de percutantes analyses en relation avec l’école, sa réforme, la pédagogie, l’éthique dans l’enseignement, …

Depuis les années 70 jusqu’à 2016, qui n’a pas lu au moins une parmi les centaines contributions d’Ahmed Tessa dans Révolution Africaine jusqu’à El-Khabar en passant par Alger Républicain, El Watan, Liberté, Soir d’Algérie et L’Expression.

Ahmed Tessa, natif d’Azzeffoun en Kabylie maritime, est pédagogue praticien et ancien normalien des années 1960. Il a exercé dans tous les cycles du système scolaire algérien. En tant que consultant, Ahmed Tessa a aussi animé de nombreuses émissions radiophoniques à la Chaine 2 et à la Chaine 3. Pour rappel Ahmed Tessa est le fondateur de la première revue d’éducation bilingue L’École et la Vie (1992/1998).

Aujourd’hui et depuis quelques années, Ahmed TESSA occupe le poste de conseiller auprès de Madame Nouria Belghebrit, la ministre actuelle de l’Éducation nationale algérienne. Il est enfin l’auteur d’ouvrages traitant de l’école que sont :

– Le Bouquet numérique de la scolarité (2011) ;
– L’éthique éducative au service des élèves (2013) ;
– l’Impossible éradication de l’enseignement du français (Préfacé par Amin ZAOUI– en 2015).

Taqbaylit et autres variantes de Tamazight

Une conférence sur l’origine et le fonctionnement de Taqbaylit et autres variantes de Tamazight sera animée par M. Hachemi Touahri, linguiste et professeur de langues dans la région de la capitale nationale canadienne. La conférence aura lieu Dimanche 18 septembre à 14h au Heron Communauty Center, 1480 Heron Road, Ottawa.
M. Hachemi Touahri est titulaire d’une Maîtrise en linguistique de l’Université de Sherbrooke.

Asarag ?ef i?uran d wamek i t-ttedu teqbaylit d tutlayin nni?en n tmazi?t, ad yili ass n l?ed 18 cu?ember 2016 ?ef 14h deg tzeqqa n Heron Communauty Center, 1480 Heron Road, Ottawa. Mas Hachemi Touahri d amesniles, d aselmad n tutlayin deg tmena?t n tmana?t ta?elnawt n Canada. Yes?a agerdas n Master deg tasnilest seg tesdawit n Sherbrook di Quebec, Canada.

Comment s’y rendre :

Heron Road Community Centre

Tilelli Organise une soirée de Chant en hommage à Lounès Matroub.

Tilelli Organise une soirée de Chant en hommage à Lounès Matroub.

Date: le 25 juin

Heure: à partir de 21h jusqu’à 2h du matin.

Adresse: 195 Boulvard Maloney O. Gatineau (Association Récréative de Gatineau)

Participation: Un dessert à partager et $5 par adulte (Max $10 par famille) pour participer aux frais de la salle et des ustensiles (café et thé seront offerts)

Pour confirmer votre présence ou pour participer avec quelques chansons, veuillez nous écrire à l’adresse courriel suivante: ssennad2002@yahoo.ca

Louenas Hassani

La coureuse des vents est une œuvre romanesque qui nous raconte une histoire universelle de la condition humaine à partir des contextes locaux et particuliers divers. L’auteur traite dans un style poétique des questions qui soulèvent une ancienne et nouvelle problématique dans ses manifestations diverses; dans le rapport de la culture à la nature qu’il explore et dissèque notamment à partir de la problématique égalité homme-femme, politique-religion, dominant-dominé, homme libre esclave, nomades-sédentaires, Nord-Sud

Dr. Aumer Ulamara.

Dr. Aumer U Lamara est écrivain et expert consultant en management de la R&D industrielle. Il est lauréat du prix Rachid Aliche 2965/2015 de la fondation Tiregwa.

Aumer U Lamara est né au village Budafal en Haute Kabylie. Il a vécu dans ce village jusqu’à l’age de 16 ans avant de rejoindre Alger en 1968. Lorsqu’il était lycéen au lycée technique d’Alger/Ruisseau en 1970, puis étudiant à la faculté des sciences d’Alger, il a suivi le cours de berbère de Mouloud Mammeri jusqu’à sa suppression en septembre 1974 par le ministre de l’éduction de l’époque : Taleb Ahmed Ibrahimi.

En 1975 il a rejoint l’université de Besançon pour des études de physiques. Il a soutenu une thèse de doctorat de 3eme cycle en 1981 puis un doctorat d’État ès Sciences en 1989. Retourné en Algérie en 1981, il a été enseignant de physiques à l’université de Tizi Ouzou de 1981 à 1985 puis dans d’autres universités françaises jusqu’en 1988. Lorsqu’il était à Tizi Ouzou il a enseigné le berbère de manière irrégulière, en fonction de la pression du pouvoir de l’époque ; il était membre du comité de rédaction de la revue clandestine TAFSUT.

Aumer U Lamara est membre fondateur de la première ligue algérienne de défense des droits de l’Homme en 1985. Depuis 1988 il a rejoint l’industrie pour une carrière de recherche développement industriel au sein de plusieurs compagnies multinationales. Par ailleurs, il est auteur de plusieurs brevets d’inventions industrielles en robotique et automatismes.

Parallèlement à ses activités professionnelles dans l’industrie (actuellement expert consultant en management de la R&D industrielle), il s’est lancé dans l’écriture en berbère depuis 1985 avec le recueil des mémoires de Messaoud Oulamara, son père, un maquisard et un des acteurs de la Crise Berbèriste de 1949 dont le livre de Ali Yahia Abdenour lui a consacré un chapitre, …

Jusqu’à ce jour Aumer U Lamara a écrit 7 ouvrages en berbère: 4 romans, une biographie, 2 essais avec une tentative de traduire la pièce de théâtre  »Jugurtha » en 1968 à la MJC de Belcourt à Alger. Échec de la tentative!!!

Les 7 ouvrages de Aumer U Lamara sont:

1. Iberdan n Tissas, tameddurt n Messâud At Ammar (Messaoud Oulamara) di tegrawla n Lezzayer (1934-1965), si PPA armi d FFS, ti?rigin Le Pas Sage, Lezzayer 2007.

2. Agellid n times, ungal, internet 2008 ; iffe?-d s yisem « Akkin i Wedrar », ti?rigin Achab, Tizi Wezzu, 2011.

3. Tullianum – Taggara n Yugerten, ungal, internet/HCA (Aseqqamu Unnig n Timmuz?a), Lezzayer, 2009.

4. Omaha Beach – – Ass-A d Wussan, ungal, internet / ti?rigin n FCNAFA – Asaru Amazi$, Lezzayer, 2010.

5. Muh?end Abdelkrim – Di Dewla n Ripublik, amezruy n ??rad n Rrif akked Tagduda n Rrif, 1920-1926, internet/Editions L’Harmattan, Paris 2011.

6. Les Sentiers de L’Honneur, traduction en français de « Iberdan n tissas », Editions Koukou, Alger , 2013 ; Editions L’Harmattan, Paris 2014.

7. Timlilit di 1962, ungal, ti?rigin Achab, Tizi Wezzu, 2015.

8. Taârabt-tinneslemt n usekkak, ti?rigin Achab, Tizi Wezzu, publication au premier semestre 2016?

Tafsut Imazighen le samedi 23 Avril — Tafsut Imazi?en ass n sebt 23 Yebrir

Azul Fell-awen(akkent),

Aseggwas agi, tidukla tadelsant ACAOH ad tesmekti Tafsut Imazi?en ass n sebt 23 Yebrir di tzeqqa Centre Richelieu-Vanier di ta?remt n Uttawa 300 Avenue Des Peres Blancs ?ef 7 n-tmedit.
Cette année, l’ACAOH vous invites à célébrer Tafsut Imazighen le samedi 23 Avril à salle du Centre Richelieu-Vanier de la ville d’Ottawa, situé au 300 Avenue Des Peres Blancs à partir de 19h. .

Ahil/Programme :

  • Accueil
  • Début du programme avec une surprise (19h00)
  • Présentation
  • Mot du président
  • Rappel du printemps berbère 
  • Quelques prises de paroles par des invites surprises
  • Chansons et une pièce de théâtre par les élevés de l’école primaire
  • Chanson par les élèves de l’école secondaire
  • Quelques chansons par nos compatriotes d’Ottawa
  • Remise du prix ACAOH
  • Buffet de gâteaux/desserts
  • Chants par le groupe Tilelli
  • Musique jusqu’à la fin de la soirée

Conditions d’entrée à la soirée:

Membres (membrieté à jour): 0$ + un dessert (sucré)
Non membres: 20$ + un dessert (sucré)
Paiement par cash ou chèque uniquement

Notes:
Avec la participation des artistes d’Ottawa-Gatineau.
Les parents sont responsables de la sécurité de leurs enfants
Merci de se présenter à temps (à 19:00 h) pour respecter le programme de la soirée
ACAOH-TV va filmer le spectacle

Le TRA-AAA rend hommage à Kamal Hamadi?

Le Théâtre du Renouveau Amazigh a le plaisir de confirmer la venue de son invité de marque, Kamal Hamadi.  Une soirée hommage et des rencontres avec la communauté seront au programme durant son séjour avec nous.
 
Nous célébrerons, en sa présence, son incommensurable contribution à notre culture par le biais d’une soirée hommage au programme original qui consistera, entre autres, par l’interprétation de quelques œuvres de son riche patrimoine de plus de 2500 chansons écrites. 
 
L’événement aura lieu le samedi 7 mai 2016
Heure : 19:00
Lieu : Salle Jean-Eudes, 3535, boul. Rosemont. Métro Saint-Michel ou Joliette  
Billets :   20$ en prévente ou, 25$  à la porte.
Prévente : Café Tikjda : 3880, Bélanger. Montréal, QC  H1X 1B6. Tél : (514) 691-8222
 
Les enfants de moins de 12 ans ne seront pas admis. Nous comptons sur votre compréhension à cet égard.
 
Nous vous remercions de bien vouloir partager et diffuser ce message afin de nous aider à informer le plus de monde possible au sujet de cette occasion historique d’avoir Kamal Hamadi parmi nous.
 
Merci de vous joindre à nous !

La coureuse des vents

La coureuse des vents est une œuvre romanesque qui nous  raconte une histoire universelle de la condition humaine à partir des contextes locaux et particuliers divers. L’auteur traite dans un style poétique des questions  qui soulèvent  une ancienne et nouvelle problématique dans ses manifestations diverses; dans le rapport de la  culture à la nature qu’il explore et dissèque notamment à partir de la problématique égalité homme-femme, politique-religion, dominant-dominé, homme libre esclave, nomades-sédentaires, Nord-Sud

Le roman pose des questions à propos de ces problématiques à partir des situations particulières de ses personnages. Il donne des pistes de compréhension à travers les expériences des personnages qu’il a créés, sans aucune prétention de sa part de détenir des réponses fermes, catégoriques et indiscutables. Bien au contraire, le récit est dans le mouvement, la remise en question perpétuelle, la vérité malmenée et secouée. Le livre suscite des interrogations et des réflexions déstabilisantes qui, le moins que nous puissions dire, ne laissent pas le lecteur enchaîné à ses zones de confort et à sa seconde nature, l’habitude et la monotonie de la répétition et de la tradition. Il est riche en débats sur des questions fondamentales de l’humain. Il pointe du doit le désastre que la politique des États-nations a causé au vivre ensemble local.

Le lecteur de ce roman ne sortira pas indemne de sa lecture, il y laissera assurément des plumes, ses certitudes seront ébranlées, mais, à coup sûr, il en sortira  gagnant  dans tous les cas de figure; l’aventure romanesque transcende les géographies coutumières à la manière d’un oiseau migrateur pour qui les frontières des « pays des lignes courbes et brisées»[1] ne veulent absolument rien dire. L’histoire s’approprie la terre, toute la terre comme patrie. Tout lecteur qui s’aventure à aller jusqu’à la dernière ligne du livre aboutirait immanquablement à des questions profondes, et vraisemblablement au  doute et à l’inquiétude; il sera malmené par les tumultes de l’expérience humaine qui outrepasse l’espace et le temps en réduisant leur dimension par des mots au service de petites histoires qui mettent en question la légitimité des grands récits. L’auteur s’inspire énormément des études sociologiques et anthropologiques qui tendent à se libérer de l’essentialisme et du culturalisme réducteurs de l’expérience humaine. Pour Louenas Hassani, il n’y a pas de choc des civilisations, il n’y a que «le choc des vérités»[2] pour qui l’Autre doit disparaître ou alors s’effacer. De la civilisation grecque, à la civilisation occidentale, en passant par la civilisation arabo-musulmane, toutes les civilisations humaines s’inter-enrichissent et se complètent.

Par Ali Kaidi (Docteur en philosophie) 

 

Commander en ligne :

https://interligne.ca/produit/la-coureuse-des-ventslouenas-hassani/

 

Invitation à la célébration de Yennayer de l’ACAOH, le samedi 10 Janvier 2015?

Azul Fell-awen(t),

À l’occasion de la célébration de Yennayer 2965 (2015), l’Association Culturelle Amazigh d’Ottawa-Hull organise une soirée artistique kabyle qui aura lieu le  samedi 10 janvier 2015 à partir de 18h00 à la salle du Centre Richelieu-Vanier de la ville d’Ottawa, situé au 300 Avenue Des Peres Blancs. Les invités qui arriveront au plus tard à 18h15 vont avoir le privilège de participer au tirage de tombola.

Ahil/Programme 

  • 18:00 – 18:30 Ad tebdu tmeghra – azawan /Début de la soirée – musique
  • 18:30 – 18:45 Arac ugherbaz n Tmazight d’Ottawa/Elèves de l’école de Tamazight d’Ottawa:
    • Tafugla useggwas amaynut “Taburt ussegwas”/ Cérémonie d’ouverture du nouvel an Amazigh
  • 18:45 – 19:15  Tu?act  s?ur Tarba?t Tilelli/ Chansons par la troupe Tilelli
  • 19:30 – 20:45 Imensi / Dîner
  • 20:45 – 24:00 Azawan n cdah alama ikfa wahil/ Musique & danse non stop
  • 24:00 Tekfa tmeghra/Fin de la soirée.

 

Conditions d’entrée à la soirée:

  • Membres (membrieté à jour): 0$ + un plat salé et un dessert (sucré)
  • Non membres: 20$ + un plat salé et un dessert (sucré)

Nous rappelons que le coût de la membriété pour 2015 est comme suit :

  • Pour les familles avec au moins un revenu salarial: 30$ par member
  • Pour les familles sans revenu salarial ou étudiants de plus de 18ans: $10 par membre
  • Paiement par cash ou chèque uniquement

Notes:

  • Merci de se présenter à temps pour respecter le programme de la soirée et en particulier le programme des enfants et celui de Tilelli.
  • Merci de ramener vos cartes de membriétés pour accélérer votre entrée à la soirée
  • ACAOH-TV va filmer le spectacle
  • Les parents sont responsables de la surveillance et de la sécurité de leurs enfants
  • Comprendre l’adhésion à l’ACAOH, visitez http://acaoh.ca/?page_id=170
  • Directions à la salle Richelieu: http://goo.gl/maps/hrvsr

 

Merci à la ville de Gatineau pour son soutien.

 

Qimet di talwit,