Tous les articles par acaoh

Admin du site

Lynda Koudache

Conférence  de Lynda Koudache

7 Mai 2017, 14h

Masa Lynda Koudache est la première romancière kabyle en éditant son premier roman intitulé A3eciw n Tmes en 2009.

Son deuxième roman, intitulé Tamacahut Taneggarut, édité en décembre 2016, a eu le prix Assia Djebbar de meilleur roman en langue Tamazight.

Majid Soula

Vendredi 31 Mars 2017 à 18h
Centre Communautaire Heron

Majid Soula viendra pour la première fois en Amérique avec son orchestre  comprenant un péruvien, un français, des amazighs de Tiaret, Oran, Bgayet et Tizi Wezzu.

L’enfant de la prestigieuse vallée de la Soummam s’est imposé avec ses belles mélodies et la qualité de ses poèmes dès la fin des années 70. 

Voir ce spot publicitaire préparé par la prometteuse Radio Yani de Montréal:

https://www.youtube.com/watch? v=j-5sRNHihP4&feature=youtu.be

Pour connaître mieux Majid Soula, lisez :

http://www.lematindz.net/news/ 23634-madjid-soula-en-concert- a-montreal.html

Voir aussi Madjid Soula en plein spectacle 

https://www.facebook.com/ RacidAliuQasi/posts/ 10208474339965368

Voici la page facebook des Fans de Madjid Soula:

https://www.facebook.com/ LesFansDeMajidSoula/

Venez nombreux pour l’hommage mais aussi pour voir un spectacle de qualité qui sera animé par le talentueux journaliste Madjid Benbelkacem. Au programme:

1. Madjid Soula et son orchestre au complet.

2. En avant première l’excellente troupe Tilleli d’Ottawa qui nous chantera l’essentiel de son riche répertoire, mais aussi du Majid Soula.

https://www.youtube.com/watch? v=xAeDtFsr_co

3. Karim Braik et son équipe qui nous chanteront quelques morceaux du répertoire de Majid Soula.

Tafsut 2017 – 22 Avril 2017

Cette année, l’ACAOH vous invite à venir en grand nombre pour célébrer Tafsut Imazighen le samedi 22 Avril 2017.

Date: 22 avril 2017, de 19h à Minuit (Portes ouvertes à 18h). 

Où : MIFO (Mouvement d’Implication Francophone d’Orléans), 6600 rue Carrière, Orléans, ON K1C 1J4

Conditions d’entrée :  

·         Membres  (membriété à jour) : 0$ + un dessert

·         Non-membres : 20$ + un dessert

·         Service de garde d’enfants : 5$/enfant, 10$/famille 

Farida Zerar

Samedi 4 Mars 2017 à 14hZerar

Lieu

Centre Communautaire Heron

1480 Heron Road, Ottawa

Thème

La femme kabyle: entre hier et aujourd’hui

Biographie

Madame Farida  Zerar a une formation en Éducation. Elle est enseignante de mathématiques au
secondaire. Son intérêt pour les sciences sociales l’ont amenée à s’intéresser à plusieurs thématiques comme
l’héritage transgénérationnel, la psychanalyse jungienne, le théâtre d’intervention, le travail rituel.
Elle finalise, présentement, une maitrise en communication internationale et interculturelle à l’UQAM, et une
maîtrise en sciences des religions à l’Université de Montréal. Dans le cadre de son engagement
sociocommunautaire, elle a assuré la présidence du Centre amazigh de Montréal, du Cercle C.G Jung de Montréal et a apporté sa contribution dans le livre de Guylaine McLiche «Paroles de paix en terre autochtone».

Constantine Ioannou

A l’occasion de la journée internationale de lconstantine-loannou-19fev2017.jpga langue maternelle, l’association ACAOH et la fondation TIREGWA organisent une conférence-débat avec Constantine Ioannou, éducateur et professeur à l’université d’Ottawa.

Date: Dimanche 19 février 2017
Heure: 14h
Lieu: Heron Community Center, sis 1480 Heron Road,
Ottawa.

Thème
Multilingual Identities – Promoting Multilingualism for Local and Global Uses.

(Timagiyin tugtutlayin – Asnerni n
ugtutlay ilmend useqdec
adigan d umakki).

 

Résumé de la conférence en anglais
Constantine will give an overview of his ideas related to language education by reviewing key principles that all educators and community support members should keep in focus when enhancing language programs within our communities. He will provide personal experience with languages in action and will reflect on how to encourage the languages within Canada. This presentation will be primarily in English but will also include excerpts and summaries in French.
Constantine Ioannou has worked as a teacher, trainer, coordinator and administrator of language programs for the last 25 years. He is a frequent presenter and workshop leader for both Canadian and international educators and an
advocate for first, heritage and additional languages.

Au sujet de Constantine Ioannou
Constantine Ioannou est, depuis 2005, directeur du programme OIPE
(Ottawa International Projects and Exchanges), une division du Réseau d’éducation Ottawa-Carleton (OCENET) qui favorise le développement personnel par l’entremise de l’éducation interculturelle.
Auparavant, Constantine Ioannou était durant la période 1998-2005
responsable des langues internationales au sein de la commission scolaire
OCDSB (Ottawa-Carleton District School Board).
Constantine Ioannou est également professeur à l’université d’Ottawa depuis
1998, ou il enseigne les qualifications additionnelles pour les enseignants en TESOL (Teaching English to Speakers of Other Languages).
Constantine Ioannou a débuté sa carrière au sein de l’OCDSB comme enseignant de l’anglais, langue seconde et des langues internationales.

Il a enseigné durant la période de 1991 à 1998. Il maitrise plusieurs langues comme le français, l’allemand, l’espagnol, le grec, le suédois et le norvégien. Enfin, Constantine Ioannou est membre exécutif de l’Association ILEA (International Languages Educators’ Association of Ontario), une association professionnelle dédiée au domaine de l’enseignement des langues internationales.

Yennayer 2967 – (2017)

À l’occasion de la célébration de Yennayer 2967, l’Association Culturelle
Amazigh Ottawa-Hull a l’immense plaisir de vous inviter à venir en grand
nombre le samedi 21 janvier 2017 à 18h au Glebe Community Centre situé
au 175 Third Avenue Ottawa.

Acheter votre billet en ligne sur Eventbrite

Pour cette année, nous vous proposons un format dîner (couscous) et
spectacle de style banquet servi sur place avec comme artiste vedette, le
groupe Berbanya! D’autres performances seront assurées par Arac n Ugharbaz
n Tmazight ainsi que par notre merveilleuse troupe Tilelli. Dans le respect
des coutumes de célébration de Yennayer, les élèves du niveau primaire vont
continuer à nous émerveiller avec leur traditionnelle cérémonie de bougies.

Nous proposons aussi un service de garde sur place pour les enfants et
adolescents avec plein d’activités pendant toute la soirée (projection de
films, jeux vidéo, jeu de société, jeux éducatifs, et plusieurs autres
surprises).

Conditions d’entrée

Enfants (Moins de 12 ans) : GRATUIT
Membres et Enfants de 12 ans et plus : 15$
Non-Membres : 30$

Comme vous pouvez le constater, cette nouvelle formule remplacera
toute contribution familiale quant au plat salé
. La contribution au plat
sucré est la bienvenue afin d’assurer une quantité suffisante de dessert.

Réservez cette date dans vos agendas dès aujourd’hui.

Tanemmirt-nwen

Kamal Khides

Biographie de Kamal Khidas

Kamal Khidas est né à Bouarfa, un petit village de Maâtkas, au sud-est de Tizi-Ouzou.

Alors que la guerre fait rage à sa naissance, ses parents doivent quitter le village car

l’implication de sa famille proche dans le combat de libération met en péril la famille élargie et

le village. Son père décide alors de s’installer pour quelques temps à Tizi-Ouzou avant de

trouver un emploi après l’indépendance de l’Algérie à l’école d’agriculture de Boukhalfa.

Kamal vient tout juste de rentrer à l’école Gambetta, baptisée plus tard Ali Hamoutène, à Tizi-
Ouzou.

C’est dans cette école d’agriculture, où son père travaille comme comptable, que Kamal grandit;

au milieu de vergers, de poulaillers, de clapiers, et dans une ambiance bucolique de ferme. Son

enfance est rythmée par le son régulier de la cloche de l’école et des bruits de la nature, et sa

personnalité se forge dans ce cadre strictement scolaire. Kamal commence à développer un

intérêt pour les sciences biologiques et l’éducation. Rêvant dès le jeune âge à devenir médecin

pour aider tous les malades du monde, puis vétérinaire pour soigner tous les animaux du monde;

c’est finalement en biologie qu’il décide en première année d’université de s’orienter.

Après l’école Ali Hamoutène, puis le CEG Mouloud Feraoun, le lycée Amirouche polyvalent de

Tizi-Ouzou, il s’inscrit à l’Université des sciences et de la technologie d’Alger (USTHB plus

tard), à Bab ez-Zouar, pour poursuivre des études en biologie. Il obtient un poste d’enseignant

en biologie en 1981 dans cette université. Il repart à Tizi-Ouzou en 1984 pour enseigner à

l’Université Mouloud Mammeri, et crée avec ses amis un laboratoire de recherche unique en son

genre. Son domaine d’intérêt scientifique porte sur la biologie, l’écologie et la conservation des

mammifères terrestres. Il va ensuite à Glasgow, en Ecosse, pour compléter une bonne partie de

ses études avant de présenter en 1998 une thèse de doctorat d’état, qui sera la toute première en

la matière présentée par un autochtone en sol nord-africain. Il dirige des équipes d’enseignement

et de recherche, dont un projet algéro-français important. Il réalise aussi de nombreux travaux de

consultation sur l’environnement pour plusieurs départements et firmes.

Très actif dans le mouvement estudiantin et amazigh à Alger, il se joint à un groupe de

bénévoles pour aider Slimane Hachi dans ses recherches anthropologiques sur l’Ibéromaurusien.

Plus tard, dans la foulée du « Printemps amazigh », il réunit en 1980 Salem Chaker, Mustapha

Benkhemou et Ferhat Mehenni à l’USTHB pour le lancement du premier cours de Tamazight à

Alger après la fermeture en 1972 de la chaire de Tamazight assurée par Mouloud Mammeri. M.

Benkhemou en donne une série qui fait le bonheur des amazighophones d’Alger (notamment

kabyles, chenouis et chaouis).

Dans le cadre de ses recherches, il visite plusieurs régions de l’Algérie, et côtoie différents

experts de diverses disciplines. Le Programme des Nations Unis pour le Développement le

sélectionne avec d’autres experts pour mener des travaux de terrains dans le Tassili des Ajjers et

le Hoggar en vue de l’elaboration d’un plan de développement de la région. Dans cette vaste

partie du Sahara, il découvre en compagnie d’experts en anthropologie, dont Farid Ighilahriz, de

nombreux vestiges de la civilisation amazighe prehistorique. C’est dans le Tassili et le Hoggar

qu’il prend conscience de toute l’ampleur de la réelle civilisation amazighe. Son intérêt pour

l’histoire de ses ancêtres atteint alors son apogée. Il commence à collecter des informations

scientifiques sur l’histoire et l’identité des amazighs. La démarche scientifique qu’il applique

dans ses propres recherches en biologie le guide dans son approche à l’investigation de l’histoire

des amazighs.

Kamal est aujourd’hui gestionnaire et chercheur dans la division de recherche et collections du

Musée canadien de la nature, à Ottawa. Il dirige un département scientifique et poursuit des

recherches sur les mammifères du Canada. Il publie aussi avec des professeurs de l’Université

d’Ottawa et de Belgique un livre sur les recherches et pratiques novatrices pour l’essor de

l’éducation scientifique. Son intérêt pour l’histoire unique de ses ancêtres le mène également à

se documenter continuellement. Aujourd’hui il partage avec vous ses connaissances en la

matière.

Tajmilt/Hommage i/à Ferhat Mehenni 17 dujembe?/17 décembre 2016

(Message en français suivra)

Deg leqdic ni?en yezdin tasbeddit Tiregwa akked tiddukla ACAOH, ad wen-nefk asiher ass n sebt 17 dujember i d-iteddun.

Send tajmilt i nerra i Yidir deg 2013 akked Maitre Ali Yahia Abdenour deg 2014, tikkelt-a d nnuba n yiwet n tgejdit nni?en n teqbaylit iwmi nra ad as-ner azal d leqder dagi deg Ottawa. Wagi d Ferhat Mehenni.

Tajmilt ad tu?al i wemdan s wudmawen-is akk, ama i wergaz n t?uri d ccna, ama i wergaz yefkan tudert-is d asfel i umennu? ?ef la?el, ?ef yiles d yedles-nne?, ?ef yizerfan n wemdan, ?ef tugdut ne? taggara-a ?ef tmurt taqbaylit.

Ihi tettwa?er?em i wass n sebt 17 dujembe? 2016 ?ef 6:00 n tmeddit. Ad yilli imensi d wahil igerrzen ara a?-iwansen armi d 12:00 n yi?.

Tansa :

Hotel Sheraton

150 Albert St.

Ottawa (ON) K1P 5G2

I wakken ad te??fem ime?qan-nwen seg tura, qbal larb?a 7 dujembe? 2016, arum(t) ?er yiwet ger snat n tansiwin-a:

tasbeddit.info@gmail.com

assocacaoh@gmail.com

Ne? siwlem(t)-a?-d yiwen seg wu??unen-a:

613 897-7347

613 290-0938

Azal n wemkan

70$ (yedda yimensi deg-s)

35$ i wid yes?an sddaw 12 n yiseggasen.

G.T.

1. Ime?qan ur ??uqten ara.

2. Win ad ye?fen amkan-is, ad ixele? ?as ma yella ur d-yussa ara.

3. Arrac imec?u?en (sddaw 6 n yiseggasen ur s?in ara azref) ?aca inalmaden n u?erbaz, ma yella llan, imi ad cnun dinna.

————————————————————————————————————————————————————————–

La fondation Tiregwa et l’association ACAOH vous donne rendez-vous pour un autre évènement à Ottawa le 17 décembre prochain. Après l’hommage rendu à Idir en 2013 et Maître Ali Yahia en 2014, cette année, une autre grande personnalité est à l’honneur, nous rendons hommage à Ferhat Mehenni, un autre pilier de notre mémoire collective, pour l’ensemble de son parcours très riche et varié. En plus d’une carrière artistique brillante, Ferhat, était de tous les combats que ce soit pour notre identité et notre langue, pour les droits de l’Homme, pour la démocratie et enfin pour la Kabylie.

Vous êtes cordialement convié à prendre place pour le samedi 17 décembre 2016 à 18H00 (le nombre de places sont limités, premier arrivé premier servi).

Hotel Sheraton

150 Albert St.

Ottawa (ON) K1P 5G2

Réservez vous places dès maintenant, au plus tard le mercredi 7 décembre 2016, en envoyant un courriel à l’une des adresses suivantes:

tasbeddit.info@gmail.com

assocacaoh@gmail.com

ou en appelant aux numéros:

613 897-7347

613 290-0938

Tarifs:

70$ la place incluant un souper.

35$ pour les mois de 12 ans.

NB.

– Votre confirmation implique que vous vous engagez à payer la somme requise.

– Les enfants de moins de 6 ans ne sont pas admis.

Nous comptons sur votre compréhension.

Levée de fonds Tiregwa 2016

Azul fell-awen (akkent),

La fondation canadienne Tiregwa organize sa levée de fonds annuelle en présence de plusieurs personnalités du monde scientifique, littéraire, artistique, cinématographique,chants, poésie,…

Leprogramme est très riche et varié entre prises de parolesde nos nombreux invités de marque, projections decourts métrages, chants, … et pleines d’autres surprises.

Unsouper préparé selon la tradition amazighe avec café,thé et gâteaux vous seront servis.

Réservez dès maintenant car les places sont limitées,55% des places sont déjà vendus.

Pour les réservations, écrivez nous à l’adresse courriel suivante tout en précisant votre nom, le nombre de places à réserver et votre numéro de téléphone pour vous

tiregwa.info@gmail.com
Tel: 613 897 7347

Le dernier délai pour les réservations estt le 01 novembre2016.

PARTAGEZ l’information!