MISSION ET MANDAT

ACAOH

Notre mission
L’Association Culturelle Amazigh d’Ottawa-Hull (ACAOH) est une association culturelle enregistrée au niveau fédéral. Elle est à vocation strictement culturelle et s’interdit toute activité politique ou religieuse en son sein. Elle a été créée le 17 novembre 2000.

Nos valeurs
L’ACOAH croit en l’importance de la culture pour l’épanouissement d’une société car elle reflète la manière dont nous vivons, pensons, parlons et comment nous nous comportons au sein de cette même société. Investir dans le développement culturel, c’est enrichir la communauté, l’économie, l’environnement et le bien-être de tous ses membres.

L’association s’interdit toute activité à caractère politique ou confessionnel et se limite uniquement aux activités culturelles et sociales. Tous les membres de l’ACAOH travaillent bénévolement au sein de l’association pour la promotion des objectifs de l’association.

Transparence: L’ACAOH met à la disposition de ses membres dans une transparence totale l’ensemble de ses comptes et autres documents d’activités lors de l’assemblée générale (une fois par année) ou par une simple demande de la part des membres de l’association.

Notre mandat
Les principaux objectifs de l’Association Culturelle Amazigh d’Ottawa-Hull sont :

  • Soutien à l’enseignement Amazigh à Ottawa par l’acquisition de ressources pédagogiques,  l’organisation de séminaires, colloques, conférences et contacts avec le conseil scolaire (département de langues internationales) et toutes autres questions liées.
  • Promouvoir la langue et culture Amazigh, dans notre région
  • Contribuer à l’intégration et l’adaptation des nouveaux immigrants de culture Amazigh dans la société d’accueil  en leur fournissant l’information et l’aide nécessaire dans leurs démarches d’installation.
  • Développer et entretenir des liens d’amitié et de solidarité avec tous les autres groupes ethniques qui composent la société canadienne.
  • Célébrer les événements relatifs à l’histoire et à la culture Amazigh.
  • Organiser des rencontres et sorties familiales afin de permettre aux membres de notre communauté de mieux se connaître et de renforcer leurs liens.
  • Cultiver amitié et solidarité entre les membres de l’association.
  • Contribuer à la création de groupes culturels (musique, théâtre) et d’équipes sportives et organiser des rassemblements culturels et rencontres sportives (si les moyens (humains, financiers et autres le permettent). 

Dates importantes

  • 17 Novembre 2000: rencontre de membres de la communauté au centre Jacques Auger (Hull) afin de les informer de la création de l’école de Tamazight á Ottawa, expliquer les modalités de fonctionnement, d’inscription … Au cours de la réunion,  “l’Association Culturelle Amazighe d’Ottawa – Hull” (ACAOH) a été créée, une association culturelle et apolitique au service de la communauté amazighe de la région d’’Ottawa (Ontario) et de l’Outaouais (Québec). Un comité provisoire a été nommé afin de définir les statuts, les missions de l’association…
    La création de l’association fait suite à l’introduction de tamazight comme langue internationale dans le système éducatif ontarien et qui est conditionnée par l’existence d’une communauté organisée qui s’engage à soutenir l’enseignement de la langue aux côtés du Conseil Scolaire.
  • 01 juin 2002: demande d’enregistrement de l’ACAOH déposé au niveau d’Industrie Canada.
  • 08 aout 2002: Enregistrement de l’ACAOH au niveau de la direction des corporations (Industrie Canada)

2 réflexions sur “ MISSION ET MANDAT ”

  1. Azul Felawen, je vous une bonne Année 2013 santé bonheur,

    J’offre ce petit poème cordialement
    Mokrane Ait Lounes
    Poème

    Aimer et être aimé est le plus beau cadeau que la vie nous a donné.

    Aimer est un mot, dont j’aimerais sentir ne serait-ce, qu’un instant le parfum de son odeur,
    Avec les larmes de joie je le serrerais contre moi, il jaillira telle une source dans mon cœur,

    Depuis que l’amour m’a quitté, l’âme a déserté mon corps, elle ne fait que subir l’horreur de sa torture.
    Dieu qu’ai-je fait, moi qui lui ai donné mon cœur comme un Agneau au sacrifice,

    J’ai fait d’elle mon jardin, je l’ai choyé, pour qu’elle vive bien à sa guise,
    Je ne pensais point, que j’étais à ses yeux que le profit d’une matière grise.

    Mon cœur lui pardonne, car l’amour est un jardin cultivé par la divinité,
    Quelque soit la souffrance, on doit continuer à vivre avec respect et dignité,
    Porter le message qu’aimer et être aimé est la plus grande valeur que la vie nous a donné.

    Ait Lounes Mokrane

  2. Azul Feawan un vieux proverbe Berbère, dit un peuple est comme un fleuve, si tu le guide dans un vergée ils donnera des fleurs est des bon fruits,mais tu le jette à la mer ils sera noyer a jamais.
    Mokrane Ait Lounes

    Si la chevelure de l’arbre brille et se dresse vers le ciel
    C’est grâce à ses racines qu’elle est si forte et si belle.

    Les racines dont je suis né sont remplies de noblesse,
    Avec honneur et fierté je cultiverai leurs richesses,
    En homme libre, dès ce jour, j’en fais la promesse.

    Écrire et écrire encore, pour exorciser ma souffrance,
    Et celle d’un peuple, qui de jour en jour s’enfonce,
    A cause d’une idéologie, qui a détruit notre enfance.

    Pour donner un sens à ce récit, je vous conte une histoire,
    Celle d’un fou, qui va dans un cimetière crier son désespoir,
    En pensant dire la vérité, celle que la Morale doit savoir.

    Afin que dans les consciences surgisse une atmosphère bien sincère,
    Deux frères nées de la même mère se reconnaîtront comme tels,
    Demain, que le nom de leur ancêtre ne soit pas vulgaire.

    Hélas, la haine cultive le mal dans le jardin de son voisin,
    Surtout si celui-ci est sincère, faible, ignorant et qu’il ne dit rien,
    Faisant de lui son valet et le nommant le sarrasin.

    Alors, à tous ceux dont l’honneur et la dignité sont le fruit de la conscience,
    La vérité est un germe empli de noblesse, la seule valeur de la semence,
    Qui prend naissance des racines, desquelles elle puise toutes ses forces.

    Car les racines d’un peuple sont la richesse de l’avenir,
    Sans elles, ne serait-il pas un esclave condamner à souffrir…

    Mokrane Ait Lounes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *